Emprunt chez une banque française : le processus à suivre pour les non-résidents

12 février 2024

Obtenir un prêt immobilier en tant que non-résident n'est pas une tâche aisée, car il y a plusieurs démarches à suivre et une évaluation à effectuer par la banque française choisie pour l’emprunt. Cependant, ne vous inquiétez pas, votre projet est tout à fait réalisable en suivant les processus de demande d’emprunt, comme résider dans un pays stable. 

Quelles sont les documents pour un emprunt chez une banque française pour les expats ?

Pour qu’un non-résident puisse obtenir un emprunt auprès d’une banque française, il doit fournir les documents nécessaires. Voici la liste des documents à soumettre :

Avez-vous vu cela : Tout savoir sur le test TOEIC

  • La pièce d’identité ;
  • Le livret de famille ;
  • Le contrat de bail ou quittance ;
  • Le justificatif de domicile ;
  • Les derniers bulletins de salaire ;
  • Le contrat de travail ;
  • Les derniers relevés bancaires ;
  • Le justificatif de votre patrimoine ;
  • Le tableau d’amortissement de vos prêts.

Tous ces documents sont requis par les banques françaises comme le BNP Paribas, le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel et d’autre. Ici, vous pouvez voir une liste des banques qui prêtent de l'argent facilement aux expatriés

Quelles sont les étapes à suivre pour emprunter en banque ?

Pour emprunter auprès d'une banque française, assurez-vous d’être éligible à un prêt immobilier en tant que non-résident en France, car certains établissements prêteurs ont des critères d'éligibilité spécifiques. Les critères incluent la situation professionnelle de l'expatrié, la résidence dans un pays politiquement stable et le taux d'endettement pour évaluer l'impact des charges sur vos revenus disponibles. 

A lire en complément : Comment choisir la meilleure banque en ligne pour votre crédit immobilier ?

Ensuite, choisissez la banque qui correspond le mieux à vos besoins en matière de prêts immobiliers, sachant que toutes les banques ne prêtent pas aux expatriés, en particulier les banques en ligne. Constituez ensuite votre dossier de demande d'emprunt immobilier pour non-résident. 

Pour faciliter l'évaluation de votre demande par la banque, il est préférable de soumettre l'ensemble du dossier en une seule fois. Après le dépôt de votre dossier, remplissez le formulaire de demande de prêt immobilier, y compris l'apport personnel, qui est obligatoire pour les expatriés. Cet apport couvre divers frais, dont les frais de notaire, de garantie et de dossier. 

Vous devrez également souscrire à une assurance de prêt pour vous protéger contre des risques tels que le décès, la perte totale et irréversible de l’autonomie, l'invalidité permanente totale ou partielle et l'incapacité temporaire de travail. Pour un investissement locatif, l'assurance couvre uniquement le décès et la perte totale et irréversible de l'autonomie. 

Enfin, il est nécessaire de prévoir les garanties de l'emprunt immobilier pour le non-résident, qui couvrent les risques d’insolvabilité non pris en charge par l’assurance emprunteur. Il existe deux catégories de garanties : les garanties personnelles et les garanties réelles.

Comprendre et négocier les taux d'intérêt

En plus de la préparation du dossier et de la compréhension des garanties, une autre étape cruciale dans le processus d'emprunt pour un non-résident est la compréhension et la négociation des taux d'intérêt. Les taux d'intérêt proposés par les banques françaises peuvent varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, dont le profil de l'emprunteur, la durée du prêt et la situation économique générale.

Pour les non-résidents, il est souvent possible de négocier un taux d'intérêt plus favorable, en particulier si vous avez un dossier solide et une bonne relation avec la banque.